pyramid.gif pyramid.gif

L  '  A  R  G  A  N  I  E  R

1 - Arganier

2 - Chèvre sur arbre

3 - Fruits

4 - Préparation

1. L'arganier :

Arganier

En allant vers Essaouira ou Agadir les arganiers sont partout au bord de la route mais aussi à l'intérieur des terres. C'est donc une forêt d'arganiers qui se prête à vos yeux comme sur la photo 1. Il n'est pas rare de voir des chèvres en haut de ces arbres comme sur la photo 2. D'ailleurs l'arganier est aussi appelé l'arbre à chèvres. Certains disent que l'on fait grimper les chèvres spécialement pour attirer les touristes. On n'est pas certains car pour prendre ses photos j'ai pu moi-même voir les chèvres monter aux arbres. Ce qui est sûr c'est que les chèvres mangent les fruits de l'arganier (photo 3) qu'ils régurgitent ensuite. De l'arganier on y tire donc les fruits pour fabriquer de l'huile d'argan. il faut 30 kilos de fruits d'amandes fraîches et 10 heures de travail pour fabriquer 1 litre d'huille d'argan qui peut atteindre le prix de 100 euros.

2. L'huile d'argan :

Huile d'argan

Il ne faut pas hésiter à passer voir la petite fabrication aux portes d'Essaouira pour comprendre comment le travail s'effectue. Les femmes cassent les noix des fruits murs et débarassent de leur brou pour n'extraire que l'amande qui servira à fabriquer l'huile d'argan. C'est à l'aide d'un gros galets que les femmes cassent cette noix. C'est un travail titanesque et long. Il suffit d'écouter la responsable de la fabrication pour s'en rendre compte. Les coquilles de noix servent à chauffer ou même à recouvrir le parterre dans les pièces. Rien n'est délaissé. Les sarments servent aussi à chauffer les hammans. Il est vrai que dans ce pays le bois ni les coques ne sont une alternative de chauffage puisque la température nécessiste rarement du chauffage. Le soleil suffit à lui seul à brûler le sol de ses rayons. Cette huile se trouve aussi en vente dans de nombreuses boutiques à Essaouira ou Marrakech pour un prix assez élevé qui atteint 100 euros le litre. Ce sont souvent des herboristeries. Toutefois, vous pourrez apercevoir aux bords des routes des enfants brandissant des bouteilles d'huile à des prix différents mais aussi d'une qualité plus légère et moins pure. L'huile d'argan est utilisée en cuisine mais c'est aussi de l'huile de massage ou d'entretien de la peau.

3. Crème d'argan :

Crème d'argan

Les produits provenant de l'arganier ne sont pas seulement des huiles alimentaires. A partir de ces amandes grillées, chauffées et malaxées des produits pour le massage, l'entretien du visage et de la peau sont fabriqués. Toutes ces fabrications sont faites manuellement. Les coopératives sont tenues par des femmes qui connaissent ce métier en le pratiquant depuis des années. Des entreprises de cosmétiques s'approvionnent à ces endroits pour étendre leurs gammes de produits. Le produit de ces produits en en relation avec la méthode employée mais pas seulement. Ces petites coopératives tenues par des femmes n'ont pas la possibilité de faire venir du monde dans leurs boutiques pour vendre leurs produits. Les taxis, les guides et les voyagistes font le lien entre tout le monde moyennant une rémunération. Ainsi le touriste qui prend un taxi à Marrakech pour aller à Essaouira est assuré de faire une halte dans une coopérative de fabrication d'huile d'argan. Il percevra une rémunération en conséquence des achats du touriste. Et puis loin il l'enverra monter sur le dos du chameau pour avoir une fois encore un pourboire rémunérateur.

4. Extraction des amandes d'argan :

Extraction des amandes d'argan

Pour produire de l'huile d'argan il y a tout un cheminement à effectuer. De la région allant de Chichaoua en passant par Sidi Moktar vers Essaouira, les plantations d'arganiers font une forêt épaisse. Ces fruits jaunes sont récoltés par les femmes du village où situés les arbres. A noter que ces arbres sont munis de piquants ce qui rendent la récolte plus difficile mais il est également fait par gaulage. Les fruits rejetés par les chèvres sont aussi ramassés mais cela se fait de moins en moins. Une fois séchés les fruits jaunes de l'argananier deviennent bruns et fripés. Les femmes, à l'aide d'un galet, enlèvent la pulpe pour extraire la noix qui est cassée pour obtenir les amandons. C'est un travail minitieux, répétitif et long. Les amandons sont ensuite passés à la meule manuelle pour obtenir un pâte brunâtre. La pâte est malaxée avec un peu d'eau chaude pour libérer l'huile. Pour le culinaire, les amandons sont torrifiés, pour le cosmétiques les amandons ne sont pas torrifiés. Il faut un travail de 10 heures pour obtenir 1 litre d'huile d'argan et 30 kilos de fruits. Tout cela est variable selon les fruits et les amandons. il y a la méthode traditionnelle où tout est fait à la main et la méthode mécanique. Le résultat n'est pas le même. En 1h la méthode mécanique va produire 6 litres d'huile d'argan. Le prix est différent selon les coopératives, la qualité l'est aussi. L'huile d'argan a permis l'émancipation de milliers de femmes au Maroc. Cela leur permet d'avoir un salaire.

5. De l'arganier rien ne se perd :

Coques des fruits de l'arganier

De l'arganier rien ne se perd. Ses fruits servent à fabriquer l'huile d'argan tant pour le culinaire que pour les produits cosmétiques. La pulpe brune enelevée pour obtenir le noyau sert d'alimentation pour les animaux. Les coques des noix servent à chauffer les ustensiles de cuisine ou à chauffer l'eau pour mélanger à la pâte pour obtenir l'huile. Elle sert aussi à recouvrir le sol de certaines maisons. Ses branches épineuses servent de clôture naturelle et son bois sert à fabriquer des petits meubles ou des ustensibles. Les feuilles de l'arganier nourissent les chèvres qui mangent également les fruits qu'elles rejètent ensuite. Ces chèvres que l'on peut apercevoir sur les arganiers font s'arrêter les touristes. L'huile d'argan est très appréciée en Europe principalement en France, en Italie et en Belgique. L'arganier est un arbre donT le bois est très dur. Il sert comme charbon de bois et pour la confection d'outils et de meubles en bois. Chaque année des dizaines d'hectares d'arganiers disparaissent. Quel avenir pour cet arbre qui apporte beaucoup à tous y compris au sol.

6. Quel avenir pour l'arganier :

L'arganier

L'arganier est un arbre multiusage, très important. Il est connu par l'huile d'argan mais chaque partie de l'arbre a un usage. Le nombre d'hectares cultivé au Maroc est de l'ordre de 800 000. Chaque année des dizaines d'hectares de plantations disparaissent. Le nombre d'arbres est d'environ de 21 millions mais la densité des hectares exploités a beaucoup diminué n'étant plus qu'en moyenne de 30 arbres à l'hectare voire moins. D'autres plantations devront avoir lieu afin ces fôrets d'arganiers continuent d'exister. Dans certains coins les arbres sont parsemés ne faisant plus une fôret et finissent par être arrachés. Dans d'autres régions, du fait de la désertification des campagnes les arbres ne sont plus entretenus comme il le faudrait. Les fruits et les feuilles sont mangés par les chèvres que l'on voit grimper pour manger ces fruits jaunes. Elles sont friandes de ces fruits mais régurgitent les noyaux qui sont récupérés pour fabriquer de l'huile d'argan ou de la crème d'argan pour la peau.

7. Les chèvres et l'arganier :

L'arganier et les chèvres

Les chèvres raffollent des feuilles de l'arganier mais aussi des fruits. Comme l'arganier pousse dans des zones semi-arides, les caprins ont parfois du mal à trouver la nourriture qu'il leur faut. Les chèvres mangent la pulpe des fruits de l'arganier et regurgitent les noyaux. Ces noyaux sont récupérés par les femmes pour faire de l'huile d'argan. Chaque noyau comprend 2 ou 3 amandons. Dans certains endroits l'arganier n'a plus de feuilles sur la partie inférieure parce qu'elles ont été mangées par les chèvres. Un arganier peut pousser jusqu'à 8 à 10 mètres de hauteur. Dans certaines régions l'organeraie possède entre 100 et 250 arbres à l'hectare tandis que dans d'autres endrotts c'est très clersemé. Dire que certains bergers font monter les chèvres aux arbres pour que les touristes prennent des photos n'est pas la réalité. Elles montent elles-mêmes et les photos valent d'être prises.

8. L'arganier et ses fruits :

L'arganier

Un arganier produit entre 8 et 10 kilos de fruits chaque année. La production dépend bien sûr de la grandeur de l'arbre. Ceci est donc une moyenne. Il faut donc la récolte de 3 arbres pour pouvoir en tirer 1 litre d'huile d'argan. La méthode artisanale est la meilleure car l'extraction et le pressage des amandons se font à froid ce qui n'enlève rien aux qualités de la vitame E contrairement au pressage mécanique où il y a une source de chaleur. L'arganier a permis à l'émancipation des femmes au Maroc qui tirent un revenu de leur travail. Quel est réellement leur salaire, il faudrait leur demander car ce sont souvent des coopératives. Les qualités de l'huile d'argan sont réputées. Tout le cheminement à partir de ces arbres jusqu'à la vente des produits est intéressant. Les voyagistes et les taxis ne s'y trompent pas en faisant visiter les fabrications lors des excursions. Si parfois l'huile d'argan est plus chère dans ces boutiques qu'à Essaouira ou Marrakech il faut savoir que dans ce marché il y a différentes qualités. Puis cela vaut la peine d'aider les femmes qui travaillent très dur pour arriver à ce résutat.

Photos et textes © ACAR - Livres sur le Maroc disponibles en cliquant iCi

Crédits | Mentions légales | Contact | Plan du site
Copyright Armand CARVAL - All Rights Reserved © 1965 -